Tout le contenu n'a pas été correctement traduit en français. Si vous le pouvez, utilisez plutôt la page allemand.

Histoire du Chien de Montagne des Pyrénées

Histoire

Le chien de montagne des Pyrénées a été élevé à l’origine comme chien de berger, mais il s’est imposé au fil des siècles en raison de son imposition d’une grande popularité auprès des cours nobles. Jusqu’à aujourd’hui, cette race traditionnelle est représentée en Europe et même dans le monde entier.

Origine et ancêtres

L’ancêtre du chien de montagne des Pyrénées descend probablement de l’Asie centrale. Les découvertes de fossiles indiquent que cette race vit dans les Pyrénées depuis environ 4000 ans, depuis l’âge du bronze. Avec le Mastino Espanol et le Mastino Napoletano, le chien de montagne des Pyrénées est un descendant de l’ancien chien tibétain et l’une des plus anciennes races de chiens existantes.

Les chiens de montagne des Pyrénées tirent leur nom de la chaîne de montagnes des Pyrénées, située entre la France et l’Espagne. Les Français appellent souvent leur chien Patou (mâle) et Pastoure (femelle), ce qui signifie berger et bergère (du gallo-romain).

Dans les Pyrénées - de Rosa Bonheur (1822-1899) Dans les Pyrénées - de Rosa Bonheur (1822-1899)

Pendant des siècles, les chiens de montagne des pyrénées n’ont pas seulement défendus les troupeaux contre les loups et les ours, ils ont également servis de gardien des châteaux de la région.

Paul Strang a décrit dans son livre « The Great Pyrenees » la belle histoire, comment les chiens de montagne des pyrénées sont devenus les membres de la royauté française. "Madame de Maintenon a visité Barrèges en 1675 accompagnée du jeune Dauphin, fils de Louis XIV. Dans la campagne, le garçon se lia d’amitié avec un magnifique mâle Patou âgé d’environ huit mois. Les deux sont devenus inséparables et finalement Patou et le Prince sont retournés ensemble vivre au Louvre… A partir de ce moment, les membres de la noblesse ont choisi le Pyrénéen au-dessus de toutes les autres races".

Après la Révolution française, le Pyrénéen a conservé sa popularité et est devenu, pour le siècle suivant, l’une des races les plus recherchées dans les grands domaines de France. Le chien de Montagne des Pyrénées était présent à la première exposition canine française en 1863. Très peu de ces chiens ont été vus en dehors de leur pays d’origine avant 1930. A partir de cette date, plusieurs chiens reproducteurs de grande qualité ont été exportés en Amérique du Nord et en Angleterre.

Aujourd’hui, le chien de Montagne des Pyrénées est présent dans le monde entier. Il est utilisé comme gardien de troupeau, une tâche dans laquelle il excelle. Il est également très apprécié pour ses qualités exceptionnelles de chien de compagnie et de famille.

Origine et ancêtres

Les bergers paysans imposaient généralement des normes de performance rigoureuses à leurs reproducteurs. Seuls les chiens qui répondaient à ces exigences strictes étaient retenus pour produire les générations futures. Le chien blanc pouvait facilement être distingué des loups et un pelage résistant aux intempéries était essentiel car le chien passait la majeure partie de sa vie en plein air. Le chien grand, fort, sans peur et agile devait être capable de faire face à l’ennemi. L’intelligence était requise, non seulement pour être capable d’agir de sa propre initiative, mais aussi pour être capable de comprendre et d’obéir aux ordres du berger. L’énorme réserve d’énergie était sollicitée car les chiens devaient être en service 24 heures. Les heures d’obscurité étant particulièrement favorisées par les prédateurs ennemis.

C’est grâce à un programme d’élevage séculaire que les Pyrénées sont ce que nous connaissons aujourd’hui!

Particularités

Le chien de Montagne des Pyrénées allie une grande intelligence à une profonde dévotion envers sa famille et à un instinct inné de garde et de protection. Bien qu’ils soient confiants, affectueux, doux et sociables, ils peuvent devenir des gardiens protecteurs de leur famille et de leur territoire si nécessaire. Les chiens de Montagne des Pyrénées adultes apprécient les moments de calme, de détente et de sommeil. Ils désirent une vie qui soit cohérente et prévisible. Cette grande race n’est pas adaptée à la vie en appartement ou en ville avec beaucoup de bruit, de chahut.

Les chiens de Montagne des Pyrénées ont besoin d’être inclus dans la famille, sinon ils deviennent câlins ou même agressifs. Cette race ne doit en aucun cas être gardée dans un chenil. Ils ont également besoin d’une éducation cohérente mais pleine d’amour.

Adapté de publication Paul Strang „Great Pyrenees“